Covid19

Vaccins Covid-19: l’ONU réclame un accès équitable pour tous

Un accès équitable aux vaccins, médicaments et équipements médicaux contre le COVID-19 doit être garanti pour tous, selon l’ONU.

Un accès équitable aux vaccins, médicaments et équipements médicaux contre le COVID-19 doit être garanti dans le cadre de la réponse mondiale à la pandémie de nouveau coronavirus, ont estimé jeudi 3 décembre des responsables lors d’une session spéciale de l’Assemblée générale des Nations Unies consacrée à ce sujet.

La réponse de la planète à cette crise doit être supportée de manière égale, a estimé Munir Akram, président du Conseil économique et social de l’ONU, à l’ouverture de deux jours de débats et de dialogues.

« Nous devons d’abord nous assurer que le vaccin contre le virus soit accessible à tous, partout, que l’on soit riche ou pauvre, homme ou femme, sur une base équitable », en accordant la priorité aux personnels de santé, aux femmes et aux enfants, a-t-il souligné.

Pour Munir Akram, l’achat anticipé de vaccins ne doit pas constituer une autorisation pour saper l’engagement collectif en faveur de l’équité dans la distribution des vaccins.

Le Mouvement des non-alignés (MNA) a souligné pour sa part l’importance d’un accès abordable, sans entrave et équitable de tous les pays aux médicaments, vaccins et équipements médicaux, lesquels doivent faire partie intégrante d’une réponse mondiale coordonnée et efficace au COVID-19, a déclaré Ilham Aliyev, président de l’Azerbaïdjan et du MNA.

Il a exprimé l’espoir que les vaccins seront considérés comme des biens publics mondiaux, garantissant ainsi leur distribution universelle à des prix abordables.

Alors que les plus pauvres et les plus vulnérables sont les plus touchés par la pandémie, le MNA est gravement préoccupé par le fait que les impacts supplémentaires de cette crise annihilent les réalisations durement acquises en matière de développement et entravent les progrès enregistrés dans l’accomplissement des Objectifs de développement durable (ODD), a ajouté M. Aliyev.

Pas moins de 100 millions de personnes sont retombées dans l’extrême pauvreté et 20 pays sont confrontés à une insécurité alimentaire et des pénuries aiguës, avec 300 millions d’emplois perdus et cinq pays en défaut de paiement, s’est inquiété Munir Akram.

Chaque gouvernement doit être encouragé à répondre aux besoins de sa population, tandis que les Etats et les institutions internationales doivent placer la population au premier rang dans le déploiement des ressources, a ajouté le président du Conseil économique et social de l’ONU.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l’Alliance du vaccin (Gavi) ont lancé une initiative mondiale baptisée COVAX pour donner aux pays participants un accès égal aux vaccins contre ce fléau.

En tant que mécanisme d’approvisionnement mondial de cette initiative, COVAX Facility comptait la participation d’environ 100 pays et économies en date du 24 novembre, la Chine l’ayant rejointe début octobre.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x