Actualité

Une autre attaque déjoué par l’armée de côte d’ivoire

LA PRISE DES PUITS DE PETROLE DE JACQUEVILLE. : VOICI COMMENT LES ASSAILLANTS ALLAIENT OPERE Aujourd’hui, ce n’est plus un secret à Dabou et dans les villes de Jacqueville, et Grand lahou, trois chefs-lieux de départements qui constituent les régions des Grands Ponts.

Les assaillants devaient prendre les puits de pétrole de jacqueveille afin d’exploiter cette manne financière et créer une insurrection. Celle-ci allait empêcher les élections et à court terme, instaurer une transition de laquelle le président Ouattara serait exclu. Grâce aux fuites et aux révélations faites par des personnes au fait de l’opération, on en sait plus sur le mode opératoire prévu par les mercenaires et leurs commanditaires.

CREER LA DIVERSION A PARTIR DE DABOU. En fait, selon les informations que nous avons recueillies, les mercenaires libériens et Sierra-léonais qui étaient basés à Dabou, n’étaient qu’une frange de (plus d’une centaine de personnes) d’un groupe plus large parmi lesquels, des mercenaires qui combattent actuellement en Lybie. Selon nos informateurs, ces derniers ont d’ailleurs été repérés au Niger et les autorités nigériennes auraient averti nos services de renseignements à cet effet, dans le courant les événements sanglants de Dabou.

Le rôle des mercenaires de Dabou, était de créer la diversion en suscitant un conflit ethnique entre Allogènes et Adioukrous ATTAQUER JACQUEVILLE A PARTIR DES VILLAGES D’ALLABA, KAKA ET ABRACO D’autres mercenaires allaient partir des villages côtiers de Dabou en l’occurrence, Allaba situé entre N’gaty et Gbougbo sur la lagune ébrié à Dabou .Allaba est un village de pécheurs qui fait face à jacqueville dans cette partie de la commune, en provenance d’Abidjan mais, sur la baie lagunaire.Deux autres groupes devaient partir de Kaka et d’Abraco, deux villages voisins faisant partie respectivement de Dabou et de Jacqueville du côté de la côtière en direction de Grand Lahou.

BIMBRESSO ET N’DJEM DANS LE PLAN D’ATT@QUE Du côté de la route venant d’Abidjan en direction de Songon, un groupe allait se déployer de Bimbresso pour atteindre jacqueville par voie lagunaire Enfin, un dernier groupe avait pour mission d’occuper N’Djem, le village d’où part le pont Philippe Grégoire Yacé coupant ainsi la capitale du pays alladjan du continent Par la suite, les mercenaires stationnés à Dabou allaient servir de renforts aux différents groupes déjà installés sur le terrain PRENDRE LES PUITS DE PETROLE AVEC DES HORS-BORDS.

La jonction de tous ces groupes allait permettre non seulement de prendre Jacqueville mais également les puits de pétrole à partir d’embarcations légères, en fait des hors-bords, comme ceux utilisés par les pirates nigérians pour attaquer les puits de pétrole.Ce plan comme nous le disions dans un article précédent ,a été déjoué grâce à la vigilance de nos forces de l’ordre et de sécurité

Source : plume libre

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page