Actualité

« Toi, ta sorcellerie, on n’est plus dedans », le ministre Adjoumani tacle Gims

Une vague de colères déferle sur le franco-congolais Gims. Les Ivoiriens en veulent énormément à l’artiste parce qu’il était le grand absent aux obsèques du regretté premier ministre Hamed Bakayoko. Depuis quelques heures, circule une publication attribuée au ministre Adjoumani Kobenan, dans laquelle le frère de Dadju a été vraiment sermonné.

Plusieurs grosses pointures de la musique africaine et du football étaient présentes aux obsèques du regretté premier ministre Hamed Bakayoko. Gims, lui, a brillé de mille feux par son absence. À en croire les rumeurs qui courent sur la toile, l’acte indélicat du Franco-congolais a été réprimandé par le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural, Adjoumani Kobenan.

« Toi ton hypocrisie et ta sorcellerie, on n’est plus dedans. Le jour tu veux faire concert ici (en Côte d’Ivoire) encore, il faut te déplacer avec ton public…Pour le Daïshi, on t’a compris. Mais pour le Golden Boy, c’est exprès. Tu n’as eu aucun empêchement, ou bien tu crois que tu es mieux que les Drogba, Eto’o, Adebayor, Fally, Mopao qui étaient présents ???… Tu es ici seulement quand ça te rapporte financièrement. On te laisse avec Booba, c’est lui qui bon avec toi, tchuiip trop gonflé…», peut-on lire sur une page qui appartiendrait à l’homme politique.

La déclaration prêtée au ministre Adjoumani fait le tour des réseaux sociaux. Pourtant, le présumé auteur de ces propos a rassuré n’avoir rien fait. Dans un tweet ce mardi 23 mars, le ministre ivoirien en charge de l’Agriculture et du Développement rural, a démenti cette rumeur qui fait de lui un ennemi de Gims. « Faites attention. Ceci est une intox », a écrit l’autorité. Il a ensuite ajouté un lien menant à sa vraie page Facebook.

« Toi, Ta Sorcellerie, On N'Est Plus Dedans », Le Ministre Adjoumani Tacle Gims

Quant à Gims, il porte désormais la colère de plusieurs Ivoiriens sur son épaule. Ceux-ci veulent savoir pourquoi il n’a pas tenu à faire le déplacement pour rendre un dernier hommage à l’homme qu’il admirait tant apparemment. Le fils de Djuna Djanana n’a pas apporté la réponse à cette inquiétude. Toutefois, il a laissé quelques mots à tous ceux qui ont fait de lui leur ennemi. « Le bonheur, c’est se foutre royalement de ce que les autres pensent de vous », a écrit Gims sur Facebook.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x