Société

TÉLÉPHONES DES ÉLÈVES EN CLASSE: VOICI LES PROPOSITIONS DE KOFFI ALLÉ, FONCTIONNAIRE AU FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL (FMI)

Les images choquantes de téléphones brulés dans la cour d’un lycée de Lakota! L’histoire dramatique d’un élève qui brandit un fusil contre son professeur qui lui aurait arraché son téléphone en classe! Toutes ces histoires doivent nous interpeller tous!

Il est vrai qu’il est inadmissible que des élèves portent des smartphones sur eux en classe, en train de regarder des vidéos pendant le cours. Aucun parent d’élève ou éducateur ne peut accepter cela!

En même temps, ceux qui ont en charge l’éducation scolaire de nos enfants ne peuvent pas encadrer ces enfants, en 2021, à l’ère ou la technologie facilite tous les aspects de notre vie, comme ils le faisaient au temps de l’école de 1970!

Devant tous les dangers de la vie, l’élève qui quitte Yopougon à 5h du matin, dans un bus bourré à craquer, pour aller dans un lycée à Angré, a besoin d’avoir un téléphone pour joindre ses parents en cas de nécessité. Il ne peut pas être au cours avec son téléphone, mais il a besoin d’avoir son téléphone à l’ecole avec lui!

Quelle est donc la solution qui mettrait l’élève en sécurité, rassurerait les parents et faciliterait le travail des proviseurs et éducateurs?

Je propose que les administrations des lycées ou même le ministère de l’éducation nationale adoptent la politique suivante: – Prévoir des placards ou un coin dans chaque classe ou tous les élèves déposent leurs téléphones éteints une fois qu’ils entrent dans la classe; chaque élève doit avoir son nom stické sur son téléphone pour le reconnaitre après.

Les élèves sont autorisés à remettre leur téléphone en marche une fois en dehors de la classe. C’est une telle réglementation qui est appliquée dans la plupart des écoles américaines et qui peut tout aussi bien marcher chez nous.

La violence, la trop grande rigidité et le manque de réalisme des politiques incitent les gens à les contourner. Une politique « douce » comme celle que je propose, bien expliquée aux élèves et parents d’élèves comporte moins de risque de tricherie.

Si avec une telle politique, des élèves contournent et sont pris, il y a une panoplie de sanctions qui vont de retraits de points à l’exclusion temporaire de l’élève en passant par la confiscation temporaire du telephone. Pas besoin de le bruler.

Brûler des téléphones devant des enfants est violent et dangereux pour leur éducation! Notre société les expose déjà à trop de violences pour ne pas en rajouter! On a besoin de les éduquer à l’intelligence et non à la violence! Interdire à des enfants 2.0 de venir à l’école avec leur smartphone est irréaliste!

Mais bien sûr, avoir le téléphone en main pendant le cours est inadmissible! Les administrations des écoles ont besoin donc d’innover avec des politiques intelligentes d’encadrement qui agréent élèves et parents et permettent l’éducation sans distraction de nos enfants.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page