PolitiqueSociété

SAISIE INCROYABLE DE DROGUE EN CÔTE D’IVOIRE :LA FIDHOP EXIGE DES REPONSES DU RÉGIME-OUATTARA

LA FIDHOP EXIGE QUE LE RÉGIME-OUATTARA RÉPONDE ENFIN !

COMMUNIQUE DE LA FIDHOP :

Quelle Stupeur à Abidjan !Dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 Février 2021, la Gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire a saisi à Abidjan, dans la commune de Cocody, dans le chic quartier d’Angré, une quantité énormissime de DROGUE : précisément 1056 KILOGRAMMES de cocaïne pure, d’une valeur estimée à 25 Milliards de F.CFA (40 Millions d’euros).

On rappelle que début Juin 2020, le site VICE, qui compte plusieurs éditions en Amérique du Nord et en Europe, avait publié une série de trois articles sur cinq prévus intitulés « Comment votre conso de coke fout la merde en Afrique de l’Ouest », dans laquelle les auteurs accusaient le Premier-Ministre et Ministre de la Défense ivoirien, Hamed BAKAYOKO, d’être un « grand trafiquant de cocaïne ».

Que nous inspire ces faits d’une extrême gravité ?La FIDHOP (la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie politique) fait observer que ces faits :

1/ Constituent un très grave délit, qui est réprimé par tous les Instruments juridiques tant ivoiriens qu’internationaux ; ainsi qu’ils représentent une sérieuse violation des Droits de l’Homme ;

2/ Bien plus, ce trafic de drogue révèle surtout les dangers auxquels sont exposés les jeunes, notamment les ÉLÈVES et les ÉTUDIANTS dans le pays, depuis que M. Alassane OUATTARA est parvenu au pouvoir grâce à la rébellion.

La FIDHOP exige donc qu’une enquête très sérieuse et indépendante soit immédiatement ouverte ! De sorte qu’enfin, le régime-Ouattara, notamment le Chef de l’État Alassane OUATTARA lui-même et son Premier Ministre Hamed Bakayoko répondent enfin de ce trafic de drogue, pour lequel le dernier cité est déjà très formellement accusé.

A moins qu’il s’agisse d’un butin gouvernemental !Car si nous étions dans une République respectable et responsable, c’est tout le Gouvernement ivoirien qui aurait immédiatement démissionné ; comme ce fut le cas en 2005, lors de la découverte des déchets toxiques à Abidjan, où le PM Charles Konan BANNY avait présenté la démission de son Gouvernement au PR GBAGBO.

Mais HÉLAS, au RHDP on semble se complaire solidairement dans la souillure !Aussi la FIDHOP prévient-elle que, si cette grave affaire de trafic de drogue, qui détruit la Jeunesse ivoirienne, qui pollue toute la sous-région ouest-africaine et qui a des répercussions indéniables en Europe et dans le monde, n’est pas élucidée au plus vite ,La FIDHOP se réserve le droit de déposer une plainte au Tribunal de Paris.

Fait à Paris, le 1er Mars 2021Dr BOGA SAKO GERVAIS Président de la FIDHOP Ecrivain-Politique.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x