EducationSociété

Sa fille est punie à l’école…le policier débarque et tabasse le directeur

Un policier qui ne comprenait pas pourquoi sa fille devait être blâmée pour des motifs disciplinaires dans son école s’est attiré des ennuis après avoir agressé l’enseignant et d’autres personnes en rapport avec la punition infligée à sa fille.

Le commandement de la police d’Ekiti ah Nigeria a donc ouvert une enquête sur le harcèlement présumé du principal et des enseignants du lycée pour filles de Mary Immaculate à Ado-Ekiti LGA de l’État, par cinq de ses membres.

L’officier, Agenoise Elijah, aurait pris d’assaut l’école vendredi avec ses collègues pour exprimer sa colère contre les autorités de l’école pour avoir réprimandé sa fille.

Selon Instablog9ja, la fille serait venue à l’école avec une coiffure différente de celle prescrite par les autorités de l’école. Les policiers auraient harcelé le directeur, déchiré la robe d’une tutrice et saisi le téléphone portable d’un autre enseignant.

Confirmant l’incident à NAN, Sunday Abutu, l’officier des relations publiques du commandement Ekiti, a donné l’assurance que les officiers accusés «ne seront pas épargnés s’ils sont reconnus coupables». «Ils auraient harcelé les enseignants simplement parce que sa fille, qui fait partie des élèves, a été interrogée sur le style de sa coupe de cheveux qui n’était pas conforme à la directive de l’école.

Le commandement souhaite confirmer que le sergent de police et ses collègues qui se sont rendus à l’école pour semer le chaos ont été identifiés et qu’une enquête discrète a été ouverte comme ordonné par le commissaire de police et que les policiers ne seront pas épargnés s’ils sont reconnus coupables. Le commandement travaille également avec ténacité avec le ministère de l’Éducation de l’État pour veiller à ce qu’aucune pierre ne soit laissée de côté concernant cette affaire », a-t-il déclaré.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x