Actualité

RUPTURE DU DIALOGUE POLITIQUE : ADJOUMANI CHARGE BEDIE

« Au lieu donc de saluer les mesures de confiance instaurées par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA et de s’inscrire résolument dans le sens de l’apaisement, Monsieur Henri Konan Bédié, contre toute attente, préfère engager l’épreuve de force avec le pouvoir.

Pourquoi avoir accepté de rencontrer le Président Alassane Ouattara à l’hôtel du Golf le 11 novembre dernier, alors que Messieurs Guikahué, N’Dri Narcisse et consorts étaient déjà dans les liens de la détention, et faire aujourd’hui de l’exigence de leur libération immédiate, une condition sine qua non à la poursuite de ce dialogue ? Monsieur Henri Konan Bédié serait-il un chef de file sous influence ou sous le contrôle de ses faucons ? ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x