PolitiqueSociété

Réhabilitation de la maison de Gbagbo : des Ivoiriens font parler leur cœur

Le village de Mama a vécu dimanche une ambiance particulière. Et pour cause : de jeunes cadres ivoiriens regroupés au sein d’une union dénommée : Union Nationale des Parlements et Agoras de Côte d’Ivoire (Unapoci) ont décidé de faire parler leur coeur en offrant un lot de matériels devant servir à équiper la résidence du président Laurent Gbagbo en attendant son retour à Mama, le village qui l’a vu naître.

Réhabilitation de la maison de Gbagbo : des Ivoiriens font parler leur coeur

Ce don réceptionné par le ministre Sébastien Danon Djedje en présence des autorités coutumières dudit village était composé d’une tondeuse tractée de dernière génération, de trois brouettes, sept râteaux, sept pelles et sept grandes poubelles. Le tout accompagné d’une enveloppe dont le montant n’a pas été révélé aux populations venues assister à cette cérémonie de générosité agissante.

Réhabilitation de la maison de Gbagbo : des Ivoiriens font parler leur coeur

Le ministre Sébastien Danon Djedje et la notabilité de Mama, ainsi que les membres de la famille biologique du président Laurent Gbagbo qui n’en demandaient pas mieux, ont remercié en choeur et au nom de l’ancien président ivoirien, les généreux donateurs de l’Unapoci conduits par leur président, Tiehidé Ladislas.

Réhabilitation de la maison de Gbagbo : des Ivoiriens font parler leur coeur

Bien avant cette sympathique cérémonie de remise de matériels flambants neufs, d’autres personnes qui ont bien voulu garder l’anonymat, se sont également manifestées en apportant le peu dont elles disposent à l’effet de contribuer à remettre sur pied, la résidence du président Laurent Gbagbo littéralement pillée par les chasseurs traditionnels (Dozo) venus du nord de la Côte d’Ivoire et qui se sont installés à Mama au lendemain de la crise post-électorale d’avril 2011.

Réhabilitation de la maison de Gbagbo : des Ivoiriens font parler leur coeur

Rappelons que le président Laurent Gbagbo a manifesté en décembre dernier, sa volonté de rencontrer en Côte d’Ivoire après avoir été acquitté des charges qui lui êtaient imputées par les tenants du pouvoir d’Abidjan. Il a pour ce faire, instruit Assoa Adou, le Secrétaire général du Front populaire ivoirien, son parti, de se rapprocher des autorités ivoiriennes afin que son retour en Côte d’Ivoire se passe dans de meilleures conditions. À cet effet, deux rencontres ont déjà eu lieu entre le premier ministre Hamed Bakayoko et les émissaires de l’ancien prisonnier de la Cour pénale internationale. Depuis lors, plus aucune nouvelle officielle sur la date du retour de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goude en Côte d’Ivoire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x