Politique

Ouattara sanctionne sévèrement Hambak et Téné Brahima, selon Chris Yapi

Le célèbre cyber-enquêteur Chris Yapi vient encore de frapper. Selon ses dernières révélations publiées hier sur sa chaîne YouTube, Alassane Ouattara, fatigué par les nombreux mensonges que son frère cadet Téné Birahima Ouattara et son premier ministre Hamed Bakayoko lui déversent chaque jour a décidé de les sanctionner.

Le premier ministre Hamed Bakayoko et Tené Birahima frère cadet d’Alassane Ouattara surnommé photocopie à cause de sa grande ressemblance avec son aîné sont actuellement dans de beaux draps. La personne à l’origine de cette histoire n’est personne d’autre que l’ex président du parlement ivoirien Soro Kigbafori Guillaume. Selon Chris Yapi, « s’il y a un dossier qui turlupine Alassane Ouattara, c’est bien celui relatif à Guillaume Soro. Le Président ivoirien a réussi à trouver une solution pour tenir en laisse Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, qu’il fait mariner et languir. Guillaume Soro quant à lui, est insaisissable. Il n’a pas encore réussi à résoudre cette équation, qui s’avère un vrai casse-tête chinois pour lui. Depuis longtemps, il a demandé à son cercle restreint de lui proposer des solutions opérationnelles pour neutraliser cet opposant irréductible ».

Après de nombreuses réunions il a été convenu que Téné Birahima Ouattara et Hamed Bakayoko se chargent de rapporter la tête de Soro Guillaume sur un plateau d’argent. «Mettez-vous ensemble pour le gérer ! Unis, vous arriverez à bout de ce dossier plus facilement», a ordonné le président Alassane Ouattara.

Mais les rivalités entre ses deux proches d’Alassane Ouattara ont fini par prendre le dessus sur cette directive présidentielle.

Toujours selon le cyber-activiste, en ce mois de janvier 2021, le président ivoirien a réuni son cercle restreint pour faire le bilan de la présidentielle et de la traque organisé contre Soro Guillaume et « Alassane Ouattara a fait le constat amer de l’échec de la traque anti-Soro et conclut qu’Hamed Bakayoko et son frère Photocopie avaient fait chou blanc. Il prit donc la décision de les décharger de ce dossier et décida que désormais, il s’en occuperait personnellement. Aux dires de certains membres de l’entourage, le président était fatigué et agacé par les tombereaux de mensonges qu’Hamed Bakayoko et Photocopie lui déversaient tous les jours, au point de le rendre paranoïaque. Face à cette décision d’Alassane Ouattara, de reprendre lui-même la main sur ce dossier, les deux comparses sont restés perplexes…», a révélé Chris Yapi.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page