Covid19

ONU: Le coronavirus pourrait tuer 3,3 millions de personnes en Afrique

Le nouveau coronavirus pourrait tuer jusqu’à 3,3 millions de personnes en Afrique, a averti la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique dans un nouveau rapport.

Le rapport du 16 avril, intitulé «COVID-19 en Afrique: protéger les vies et les économies», a constaté que «n’importe où entre 300 000 et 3,3 millions d’Africains pourraient perdre la vie en conséquence directe de COVID-19, selon les mesures d’intervention prises pour arrêter la propagation.  » Le rapport souligne comment la population africaine, en particulier dans les pays subsahariens, pourrait être plus sensible au virus. La population africaine est plus vulnérable à la maladie «parce que 56% de la population urbaine est concentrée dans des bidonvilles surpeuplés et mal desservis (à l’exclusion de l’Afrique du Nord)

La commission des Nations Unies a ajouté que seulement 34% des ménages à travers le continent ont accès à l’eau courante et aux installations sanitaires de base. En outre, 71% de la population continentale ne peut pas travailler à domicile, ce qui les rend plus vulnérables aux ramifications économiques du virus.

« Près de 40% des enfants de moins de 5 ans en Afrique sont sous-alimentés », note le rapport. La commission a également analysé l’impact économique sur le continent, révélant des prédictions inquiétantes sur le sort de l’Afrique si aucune mesure n’est prise. «L’impact sur les économies africaines pourrait être le ralentissement de la croissance à 1,8% dans le meilleur des cas ou une contraction de 2,6% dans le pire des cas.»

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x