ActualitéSociété

Mamadou Traoré : voici «Comment les Ghanéens se sont moqués des Ivoiriens pendant leur élection présidentielle»

Au Ghana, pays voisin de la côte d’ivoire s’est tenu un scrutin présidentiel qui a pris fin ce mardi 08 décembre. Une élection qui s’est déroulée dans un calme absolu.

Pendant que tout le monde a les yeux rivés sur l’organisation de cette élection, d’aucuns exprimant leur satisfaction quant à la transparence des votes et autres de cette élection, C’est alors que, Mamadou Traoré, proche de Soro Guillaume, explique « comment les ghanéens se sont moqués des ivoiriens pendant leur élection présidentielle ».

En effet, il a un ami et frère vivant en exil au Ghana qui lui a expliqué une scène qui lui a fait couler des larmes lors de l’élection présidentielle qui s’y est tenue. « Devant une station d’essence où il y était pour prendre du carburant pour sa voiture, il a été entouré par deux équipes concurrentes à l’élection présidentielle en train de se défier en pas de danse ». Rapporte-il. 

Il ajoute qu’«il s’agit de l’équipe du Président sortant et celle de son prédécesseur. Voyant la plaque d’immatriculation de son véhicule qui est celle de la Côte d’Ivoire, les deux équipes concurrentes de campagne, dans une ambiance festive,lui ont demandé de choisir parmi elles la meilleure équipe qui sait danser.»

Et devant son ami l’exilé, elles se sont mises à danser chacune, avec des pas de danses et des phases de pas de danses pendant une dizaine de minutes. Et à ces équipes concurrentes de lui demander de leur dire celle qui a gagné. « Et mon ami de leur dire qu’elle sont à égalité et que tout le monde a gagné. Et les deux équipes de se moquer amicalement les unes des autres, toujours dans une ambiance festive.

Et toujours dans cette ambiance festive et fair-play, les deux équipes se sont fondues dans la nature en esquissant des pas de danse pour chacun de leur candidat en disant à l’ivoirien qu’au Ghana, on ne se découpe pas à la machette lors des élections présidentielles ». Un geste qui a farouchement fait couler des larmes à son ami car le peuple ghannéen venait de lui donner une belle leçon de démocratie.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page