Actualité

Mahamadou Issoufou : « Des chefs d’Etat m’ont conseillé de briguer un troisième mandat »

Certains dirigeants ont voulu injecter le virus du troisième mandat à  l’ancien président nigérien  Mahamadou Issoufou. Ce dernier dans un entretien accordé à l’Opinion, a révélé que certains présidents africains l’ont invité à briguer un troisième mandat. Un appel qu’il a rejeté au nom de son respect envers la constitution de son pays.

Au Niger, le président Mohamed Bazoum a succédé à un homme dont le nom reste gravé dans l’annuaire des chefs d’Etat ayant au centre de leur gestion du pouvoir un profond respect envers la démocratie. Auteur de la première transition démocratique entre deux présidents élus du Niger, Mahamadou Issoufou révèle qu’il y a eu des tractations dans les coulisses afin qu’il reste au pouvoir encore pour un mandat.

Certains dirigeants ont voulu injecter le virus du troisième mandat à  l’ancien président nigérien  Mahamadou Issoufou. Ce dernier dans un entretien accordé à l’Opinion, a révélé que certains présidents africains l’ont invité à briguer un troisième mandat. Un appel qu’il a rejeté au nom de son respect envers la constitution de son pays.

Au Niger, le président Mohamed Bazoum a succédé à un homme dont le nom reste gravé dans l’annuaire des chefs d’Etat ayant au centre de leur gestion du pouvoir un profond respect envers la démocratie. Auteur de la première transition démocratique entre deux présidents élus du Niger, Mahamadou Issoufou révèle qu’il y a eu des tractations dans les coulisses afin qu’il reste au pouvoir encore pour un mandat.

Il faut souligner que cette première transition démocratique entre deux présidents élus au Niger a valu à Mahamadou Issoufou le prix Ibrahim 2020, qui récompense une « gouvernance exceptionnelle » en Afrique.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x