Bien-êtrePolitique

Les secrets de Ouattara jamais dévoilés, (Moriba, livre)

Pour ceux qui doutent encore de la capacité du président Alassane Ouattara à surmonter le stress, à tenir debout malgré l’âge, à tenir une famille ou qui le trouvent froid et insensible aux problèmes sociaux, l’écrivain ivoirien, Moriba Magassouba nous renvoie au chapitre 15 de son livre « Alassane Ouattara, la passion du devoir », paru en 2020. Il est vendu à la librairie de France à Abidjan au prix de dix mille francs cfa.

Au chapitre 15, page 225, Moriba décrit Alassane Ouattara sous toutes les formes et le qualifie d’homme imperméable au stress malgré toutes les épreuves traversées et le poids de l’âge ( 78 ans !).

Voici les trois secrets de Ouattara jamais dévoilés

  1. L’hygiène de vie

Pour tous ceux qui le côtoient régulièrement, l’ancien premier ministre, gouverneur de la Bceao et DGA du FMI, jadis amateur de Davidoff et de Montecristo ( cigares), ne fume plus et ne prend plus de boisson alcoolisée depuis 1978.

2. Le sport

Selon Moriba Magassouba, le deuxième secret de Ouattara est le sport. Vélo d’appartement, natation et marche sont ses pratiques au quotidien. Le tout souvent sur un air de rumba.

3. La gestion du temps

« Il lui arrive de travailler jusqu’à minuit. Cependant c’est un lève-tôt. Généralement réveillé entre 4 et 5 heures du matin,  il s’enferme dans son bureau pour écouter plusieurs chaînes de radio, consulter sa boîte email  et faire lui-même sa revue de presse quotidienne ivoirienne.  A 9 heures,  c’est le petit déjeuner avec madame.  Après quoi, retour au  bureau où il se connecte à internet,  lit ses SMS et y répond systématiquement. Il est tellement méthode et rigoureux que son ancien directeur de cabinet adjoint à la Bceao, Koupaki le surnomme : MORSE.

M comme « méthodique », O comme « organisation », R comme «  rigueur », mais rigueur à visage humain  précise-t-il, S comme « suivi » et E comme «  évaluation » Car quand il donne des instructions il en suit toujours l’exécution »  nous raconte Moriba Magassouba aux pages 226, 227 et 228 de son livre.

Alassane Ouattara,  l’homme au grand cœur.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page