Economie

Le trésor public français contraint 15 pays d’Afrique à déposer au moins 50% de leurs réserves à la banque de France

La zone franc échoue à atteindre ces deux objectifs, et le défi politique n’est pas le moindre des enjeux d’une zone perçue comme une survivance (post) coloniale.

Le défi politique: quelle souveraineté au nom du peuple?

La souveraineté (derivé de souverain, du latin médiéval supersus, dessus, fin xiie siécle) désigne la supériorité du pouvoir sur une zone géographique ou sur un groupe de peuples vivant en communauté. Ainsi, dans une démocratie, elle est détenue par le peuple.

Selon le site GolfeNews, malgré un changement de cosmétique qui n’eut pas même une incidence sur son acronyme, le franc CFA dont la parité fixe avec l’euro continue d’être garantie par le Trésor public français, contraignant quinze pays qui l’utilisent toujours à déposer au moins 50% de leurs réserves de change dans le compte d’opérations logé à la Banque de France, est de plus en plus perçu comme une illustration frappante de la force extraversion économique et politique qui caractérise les sociétés africaines de la zone franc.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page