Culture

Koffi Olomidé honoré aux Hapawards

L’artiste congolais de Kinshasa Koffi Olomidé vient de recevoir une nouvelle distinction. Pour sa carrière exceptionnelle dans l’industrie musicale, depuis plus de cinq décennies, le « Grand Mopao » a reçu le trophée Hapawards, ce samedi 1er mai 2021. Un prix à titre « légendaire » pour son art et sa présence trans-générationnelle.

Après des débuts comme parolier pour divers musiciens de la scène congolaise, Koffi Olomidé commence à se faire connaître dans les années 1977 avec Synza chanté en trio avec Papa Wemba et King Kester Emeneya. Depuis, l’homme est considéré comme une légende de la musique congolaise et africaine, avec une carrière couvrant près de cinq décennies. Il est le premier artiste noir africain à jouer à guichet-fermé dans la mythique salle de Bercy et l’un des 12 artistes musiciens africains, dont le seul Congolais, à avoir été cité dans les 1001 albums que vous devez écouter avant de mourir.

Au total, Koffi Olomidé a enregistré 28 albums studio dont 7 signés avec le « Quartier Latin », un en collaboration avec le défunt artiste Papa Wemba et 18 albums live pour un total de plus de 300 chansons. Son travail lui vaudra 7 Kora Awards dont 4 durant l’édition de 2002 grâce à son album « Effrakata ». Mais, Koffi Olomidé ne se fixe pas de limite.Il vient, en effet, de profiter de cette fête du travail ce 1er mai 2021, pour recevoir une nouvelle distinction : le trophée Hapawards.

Contrairement aux autres lauréats, Koffi Olomidé a reçu ce prix à titre « légendaire », pour son art et surtout sa présence trans-générationnelle. À noter que le « Grand Mopao » n’est pas le seul artiste congolais à avoir gagné ce trophée. En 2020, Celeo Scram et Kristy Diamond ont aussi été honorés par Hapawards.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x