Politique

KKB: un mois après sa nomination, il n’a ni bureau ni cabinet ministériel

Le chef de l’État a mis la charrue avant les bœufs. Tel qu’on pourrait résumer la situation dans laquelle se trouve actuellement, le nouveau membre du gouvernement, Kouadio Konan Bertin dit KKB.

En effet, un mois après sa nomination au poste de ministre de la Réconciliation nationale, KKB n’a ni bureaux ni procédé à la nomination des membres de son cabinet ministériel. Il est encore debout, comme on le dit trivialement dans l’argot ivoirien.

Toutes les missions qu’il a effectuées jusqu’ici dans le cadre de ses attributions gouvernementales l’ont été sans véritable conception ni coordination. Le ministère de la Réconciliation nationale annoncé à grands renforts de publicité faisait-il réellement partie des priorités du président Alassane Ouattara comme lui-même l’a indiqué devant les personnalités étrangères à l’occasion de sa cérémonie d’investiture ? Apparemment, c’était un coup de bluff gratuit.

Cela est d’autant plus vrai que c’est après sa nomination que l’on cherche maintenant à trouver des bureaux pour le ministre Kouadio Konan Bertin et mettre en place un budget de fonctionnement de son ministère. C’est une improvisation. C’est la preuve que le chef de l’État ivoirien n’a jamais fait de la réconciliation nationale une priorité. Pour rappel, c’est le 15 décembre 2020 que le ministre KKB a fait son entrée au gouvernement sur proposition du premier ministre Hamed Bakayoko. Depuis lors, plus rien. Le nouveau ministre passe plutôt son temps à inaugurer les chrysanthèmes. Et c’est bien dommage pour la réconciliation nationale.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page