Politique

Hambak malade: Ouattara va procéder à une nomination

Le Premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko malade. Ce qui a été présenté au début comme une rumeur par des partisans du RHDP (parti au pouvoir), a fini par se confirmer dans l’après-midi du jeudi 18 février 2021 lorsque le chef du gouvernement a été évacué vers la France.

Le 02 mai 2020, le Premier ministre ivoirien d’alors, Amadou Gon Coulibaly était transféré d’urgence vers la France, officiellement, pour « un contrôle médical ». Après deux mois de soins appropriés à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris, l’ancien secrétaire général de la présidence de la République est retourné en Côte d’Ivoire le 02 juillet de la même année avant de succomber à la suite d’une crise cardiaque en plein conseil des ministres le 08 juillet 2020.

Intérimaire depuis l’évacuation d’Amadou Gon Coulibaly vers la France, Hamed Bakayoko a été confirmé par décret présidentiel d’Alassane Ouattara, Premier ministre fin juillet, avec en cumul le poste de ministre d’Etat, ministre de la Défense qu’il occupe avec brio depuis 2017. « Le président de la République a procédé ce jeudi 30 juillet 2020 à la signature d’un décret portant nomination de M. Hamed Bakayoko en qualité de premier ministre, chef du gouvernement, ministre de la Défense», stipulait le communiqué lu par Patrick Achi, le secrétaire général de la présidence.

Récemment, la presse gouvernementale ivoirienne a salué le grand mérite du Premier Ministre Hamed Bakayoko malade actuellement mais qui a réussi à lever, en novembre 2020, dans le cadre de l’Eurobond, sur les marchés internationaux, la somme d’1 milliard d’euros (environ 656 milliards de francs CFA), au taux de 5%, remboursable sur 10 ans. Démontrant, encore une fois, »la qualité de la signature Côte d’Ivoire en matière de mobilisation de ressources sur les places financières internationales ».

« Le grand mérite du Premier Ministre Hamed Bakayoko vient surtout de ce que cette opération à l’international a été menée sans roadshow, c’est-à-dire sans présence physique à la City à Londres ou à Wall Street à New York, du fait des restrictions liées au Coronavirus. Or, l’on sait l’importance de celle-ci pour mieux présenter son programme de développement et l’utilisation des montants escomptés», a vanté Bakary Sanogo, le Directeur du Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG).

Seulement voilà. Moins d’un an après sa nomination à la tête de la primature, Hamed Bakayoko n’est pas au mieux de sa forme. Le Premier ministre ivoirien, récemment revenu d’une visite privée en France, a été évacué, jeudi après midi, vers le pays d’Emmanuel Macron afin d’y subir des examens médicaux.

A en croire le journaliste Marwane Ben Yahmed de Jeune Afrique, « contrairement à ce qui est annoncé ici et là, Hamed Bakayoko n’a pas subi d’évacuation sanitaire en urgence mais est à Paris pour y suivre des examens médicaux et se reposer. Victime d’un gros coup de fatigue dont-il cherche l’origine depuis plusieurs semaines », explique le confrère.

En attendant un communiqué officiel de la présidence ivoirienne pour rassurer les populations sur l’état de santé du chef du gouvernement, les commentaires vont bon train autour de son départ précipité sur Paris. Selon Africa intelligence, le chef de l’Etat Alassane Ouattara n’aurait pas prévu de nommer à la primature, un intérimaire en l’absence du député de Séguela et maire de la commune d’Abobo (Abidjan).

Mais dans les coulisses, Afrique-sur7 apprend, de plus en plus, que l’idée de nommer un vice-Premier ministre fait son chemin. Cette option encore sur la table du président de la République, pourrait prendre forme juste après les élections législatives prévues en Côte d’Ivoire le 06 mars 2021.

Pour l’heure, on ne sait pas si le poste de vice-président de la République, objet de dissensions entre le feu Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et Daniel Kablan Duncan, reviendra directement à Hamed Bakayoko ou bien si le Golden Boy combinera les deux (ce qui sera une grande première), c’est-à-dire vice-président et Premier ministre, étant entendu que la nomination d’un vice-Premier ministre, est envisagée.

Quoi qu’il en soit, la rédaction souhaite un prompt rétablissement au Premier ministre Hamed Bakayoko.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page