Politique

Frontières: la CEDEAO donne de nouvelle consigne au Nigeria et aux pays membres

La question de la réouverture des frontières terrestres du Nigéria avec ses voisins a été au cœur de la 58ème session ordinaire de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO. Des directives ont été données aux pays membres dont le Nigéraia pour cohabitation durable.

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) donne des consignes fermes à ses pays membres suite à la réouverture des points de passage du Nigéria. Plus d’un mois après la réouverture des frontières terrestres du Nigéria, la CEDEAO s’est officiellement prononcée sur la question le samedi 23 janvier 2021 lors de la 58ème session ordinaire des chefs d’État et de gouvernement organisée par vision conférence. « La Conférence a félicité le Nigéria pour l’ouverture de ses frontières terrestres avec ses voisins et invité tous les États membres au respect effectif de l’application du Protocole sur la libre circulation des personnes, le droit de résidence et d’établissement », lit-on dans le communiqué de l’institution sous-régionale.

Le Protocole d’accord de la CEDEAO sur la libre circulation des biens et des personnes a été signé le 29 mai 1979 à Dakar au Sénégal. Selon ce protocole, tout ressortissant d’un État membre a le droit de se déplacer librement d’un État à un autre sans aucune entrave. Depuis août 2019 jusqu’au 16 décembre 2020, le Nigéria a fermé toutes ses frontières terrestres avec ses voisins dont le Bénin. Pour justifier cette fermeture, les autorités nigérianes ont évoqué la lutte contre la contrebande dont celle du riz en provenance du Bénin qui nuit à son économie.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page