Politique

En Côte-d’Ivoire, Doumbia Major nommé à la Commission électorale indépendante

L’ancien syndicaliste et membre de l’ex-rébellion ivoirienne, Soumaila Doumbia, plus connu sous le pseudonyme de Doumbia Major, a été nommé mercredi membre de la Commission centrale de la Commission électorale indépendante (CEI) en remplacement de Henriette Lagou, démissionnaire.

L’annonce de la nomination de Doumbia Major, président du Congrès panafricain pour le renouveau démocratique, un parti proche de la mouvance présidentielle, a été faite par le porte-parole du gouvernement Sidi Touré, face à la presse, à l’issue d’une réunion du conseil des ministres.

Ex-secrétaire à l’organisation de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), Doumbia Major s’était révélé à la fin des années 90 en tentant, à la tête d’une dissidence, de destituer le secrétaire général du syndicat étudiant Charles Blé Goudé.

Refugié en Europe après cet épisode, Doumbia Major est réapparu au début des années 2000 aux côtes du sergent-chef Ibrahim Coulibaly à l’avènement de la rébellion des Forces nouvelles (FN).

Revenu en Côte d’Ivoire, à l’accession au pouvoir d’Alassane Ouattara, dont il a été l’un des pourfendeurs pendant son exil parisien, Doumbia Major est recruté comme enseignant à l’université Félix Houphouet-Boigny d’Abidjan.

Il crée son parti politique et se rapproche du pouvoir dont il défend les positions sur les réseaux sociaux. Tout en se montrant critique à l’égard des opposants notamment Henri Konan Bédié, président du Pati démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Il avait émis, il y a quelques jours, sa volonté d’être candidat aux législatives à Abobo avant d’annoncer le retrait de sa candidature.

Connectionivoirienne

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page