CultureSociété

«DJ Arafat a été gbassé par….», Tina Glamour

Quiconque connaît Tina Glamour, sait la mère de DJ Arafat n’a pas la langue dans la poche. Pour tout dire, elle ne sait pas faire semblant pour dire ce qu’elle pense et asséner ses vérités aux gens. La Spendja l’a encore prouvé au cours de l’émission de Radio Nostalgie «Rien à cacher», animé par Yves de M’Bella avec comme chroniqueur Moses Djinko.

Selon Opera News CI, la chanteuse est montée au créneau pour parler une fois de plus du décès brutal de son fils en août 2019. Selon, la mort de son fils dans un accident de moto n’est pas du tout simple. «Mon fils a été ‘’gbassé’’ (NDLR : ensorcelé) du côté maternel, voilà pourquoi dès qu’il est mort, ils sont venus s’exhiber. Marc Zopo je le connais pas, c’est un usurpateur. Il a volé le certificat de décès d’Arafat pour aller au Burida, à Universal, ils lui ont répondu qu’ils ne le connaissent pas», révèle-t-elle.

Avant d’enfoncer le clou : «Mon fils à été dérouté spirituellement. Il a été ‘gbassé’ par ma famille maternelle. Vous voyez, dès qu’il est décédé, ils sont venus s’exhiber dans la maison. Ils ont failli me tuer parce qu’ils pensaient que j’avais reçu de l’argent de Samuel Eto’o Fils».

En outre, Tina Glamour porte une accusation grave contre ses parents maternels d’être à la base de la disparition tragique du Beerus Sama. Lors des obsèques de son fils, elle dit avoir été dupée par les enveloppes qui ont été données à la famille. «Dans les dons, j’ai été dupée de 28 millions par ma famille maternelle. La seule personne honnête dans l’organisation des funérailles de mon fils, c’est Kenzo Stéphane que je remercie», souligne-t-elle.

Toutefois, la mère du Zeus d’Afrique a eu un pressentiment quelques heures avant sa mort. L’intuition d’une mère ne ment jamais. «4 heures avant la mort de mon fils, j’étais à la maison, j’ai eu des palpitations. J’ai dit Seigneur, parmi mes enfants qui va mourir ? J’ai commencé à avoir froid, je suis allé me coucher, et je vois dans mon rêve un nuage et Ange Didier qui me dit : ‘’Maman je te demande pardon, ce n’est pas de ma faute’’. Je lui ai dit: mais Ange il y’a longtemps que je t’ai pardonné, mais pourquoi je ne vois pas ton visage ?’’, avoue-t-elle.

Selon Lady Glamour, elle a été seule à porter son fils dans ses seins. Raison pour laquelle dans les différentes chansons d’Arafat, son nom est cité. Elle clame haut et fort qu’on l’a laisse tranquille pleurer la mort de son fils.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page