Covid19

Développement de vaccin contre le covid-19: L’Institut pasteur jette l’éponge

L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin, moins efficace qu’espéré

Le vaccin de Pasteur utilisait comme base le vaccin contre la rougeole, adapté pour combattre le Covid-19.

Le Monde avec AFP

L’Institut Pasteur a annoncé, lundi 25 janvier, qu’il arrêtait le développement de son principal projet de vaccin contre le Covid-19, car les premiers essais ont montré qu’il était moins efficace qu’espéré.

Cet abandon survient à un moment où les laboratoires ayant déjà reçu l’autorisation pour leur propre vaccin peinent à répondre à la demande. En décembre, un autre acteur français, le laboratoire Sanofi, avait annoncé que son vaccin avait pris du retard et ne serait prêt qu’à la fin de 2021, en raison de résultats moins bons qu’attendu.

La décision de l’Institut Pasteur a été prise après des essais de phase I (le premier stade des essais sur l’humain), lancés en août 2020 : « Dans ces études de première administration chez l’homme, le candidat-vaccin a été bien toléré, mais les réponses immunitaires induites se sont avérées inférieures à celles observées chez les personnes guéries d’une infection naturelle ainsi qu’à celles observées avec les vaccins autorisés » contre le Covid-19, rapporte l’institut de recherche français dans un communiqué.

Le vaccin de Pasteur utilisait comme base le vaccin contre la rougeole, adapté pour combattre le Covid-19. Pour le concevoir et le distribuer, l’institut s’était allié au laboratoire pharmaceutique MSD (nom du groupe américain Merck hors des Etats-Unis et du Canada). MSD avait en effet racheté l’an dernier la société de biotechnologie autrichienne Themis, avec laquelle Pasteur travaille depuis plusieurs années à l’élaboration de différents vaccins, dont celui contre le Covid-19.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page