Bien-êtreCovid19Société

Covid19: Le Madagascar propose un traitement à base de plantes contre le coronavirus

Le président malgache Andry Rajoelina a officiellement lancé un remède à base de plantes locales qui, selon lui, peut prévenir et guérir le nouveau coronavirus.

« Des tests ont été effectués, deux personnes ont maintenant été guéries par ce traitement », a déclaré Rajoelina aux ministres, diplomates et journalistes de l’Institut malgache de recherche appliquée (IMRA), qui a développé la boisson. « Cette tisane donne des résultats en sept jours », a-t-il déclaré.

Baissant une dose, il a déclaré: « Je serai le premier à en boire aujourd’hui, devant vous, pour vous montrer que ce produit guérit et ne tue pas. » La boisson, appelée COVID-Organics, est dérivée de l’armoise, une plante dont l’efficacité est prouvée dans le traitement du paludisme et d’autres herbes indigènes, selon l’IMRA.

Mais sa sécurité et son efficacité n’ont pas été évaluées au niveau international, et aucune donnée issue d’essais n’a été publiée dans des études évaluées par des pairs. Les scientifiques traditionnels ont mis en garde contre le risque potentiel des infusions à base de plantes non testées.

L’ingrédient principal de la boisson est dérivé d’Artemisia annua ou d’absinthe douce. Les feuilles séchées de la plante sont considérées comme ayant des propriétés médicinales à Madagascar. Mais rien ne prouve qu’il fonctionne réellement contre le COVID-19, une maladie respiratoire qui a coûté la vie à plus de 165 000 personnes et infecté près de 2,5 millions de personnes dans le monde. Les remèdes à base de plantes fabriqués à partir de feuilles d’A. Annua sont souvent présentés comme un remède contre le paludisme.

Mais son utilisation contre le paludisme est controversée. L’Organisation mondiale de la santé a critiqué l’utilisation par A. annua dans le rapport de 2012 disant qu’elle ne pouvait pas recommander l’utilisation de matériel végétal d’A. Annua, sous quelque forme que ce soit, y compris le thé, pour le traitement ou la prévention du paludisme.

Le gouvernement de Rajoelina a écarté ces réserves et a déclaré que la concoction serait offerte aux écoliers, car il était de son devoir de « protéger le peuple malgache ». « Covid-Organics sera utilisé comme prophylaxie, c’est-à-dire pour la prévention, mais les observations cliniques ont montré une tendance vers son efficacité dans le traitement curatif », a déclaré le Dr Charles Andrianjara, directeur général de l’IMRA. Le président a également déclaré que le produit serait mis gratuitement à la disposition des pauvres. La grande île de l’océan Indien a jusqu’à présent détecté 121 cas et aucun décès.

La pandémie a déclenché une ruée vers les formules à base de plantes, les citrons et le gingembre dans la conviction qu’ils peuvent protéger contre le virus. Les Centers for Disease Control (CDC) des États-Unis, se référant aux allégations concernant les remèdes à base de plantes ou de thé, déclarent: « Il n’y a aucune preuve scientifique que ces remèdes alternatifs puissent prévenir ou guérir la maladie causée par COVID-19. En fait, certains leur consommation peut ne pas être sûre.

Source: AFP

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page