Politique

Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo ne va pas quitter le FPI

Simone Gbagbo, au cœur d’une vive polémique au sein même du FPI, a vu ses détracteurs lui attribuer des velléités de départ du parti qu’elle a cofondé avec son célèbre époux. Par un communiqué de son avocat Ange Rodrigue Dadjé, elle dément les rumeurs sur son compte.

Accusée par une personne du nom de Linda Akmel sur Facebook, Simone Gbagbo a réagi par l’entremise de son avocat, Me Rodrigue Dadjé. Selon ce profil Facebook, Simone Gbagbo serait sur le point de créer son parti politique. Ce parti, imaginaire à en croire Me Dadjé, devrait voir le jour après les législatives du 6 mars 2021.

« Le 11 Février 2021, une personne se faisant identifier comme « Angeline Linda Akmel» a fait une publication sur Facebook dans l’Observatoire Démocratique en Côte d’Ivoire Relais 4 » comme suit« , énonce l’avocat:

« Les amis de Simone réunis ce jour à la Riviera-Attoban ont décidé de lancer leur parti politique après les élections législatives. Simone prendrait la tête du parti, lequel parti pourrait s’appeler ‘Rassemblement national‘ ou ‘La Côte d’Ivoire Unie’. Nous y reviendrons avec plus de détails« .

Simone Gbagbo n’est ni de près ni de loin liée à une telle entreprise. Mieux, l’ex-première dame réitère à qui veut l’entendre et notamment à ses contempteurs, qu’elle demeure la numéro 2 du FPI, après la mort de Sangaré Aboudrahamane.

« Madame Simone EHIVET GBAGBO tient à informer l’opinion nationale et internationale, qu’elle ne connait pas d’amis qui seraient en train de lancer un parti dont elle prendrait la tête, encore moins dont elle deviendrait membre. Madame Simone EHIVET GBAGBO demeure membre fondateur et toujours deuxième Vice-présidente de son organisation politique », a précisé l’avocat de Simone Gbagbo.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page