Actualité

Côte d’Ivoire : Sidi Touré à propos des marches de protestation contre le 3ème mandat: «Tous ceux qui ont conduit à ces manifestations ayant causé des morts seront traduits devant la justice »

Depuis le mercredi dernier, des manifestations contre le troisième mandat du président sortant sont organisées à Abidjan et à l’intérieur du pays. Officiellement ces mouvements de protestation ont occasionné 5 morts, selon le bilan établit par les autorités ivoiriennes.

Le Gouvernement ivoirien entend engager des poursuites judiciaires contre toutes les personnes qui ont conduit å ces manifestations. Le ministre de la Communication et des médias, Sidi Tiémoko Touré a divulgué l’information hier au cours d’une rencontre d’échanges avec des jeunes à Abidjan dans le cadre de la semaine nationale de la Jeunesse organisée par le ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes en collaboration avec la section ivoirienne du département des affaires économiques et sociales des Nations unies (UNDESA).

« Tous ceux qui ont conduit à ces manifestations ayant causé des morts seront traduits devant la justice. L’opposition n’a aucune offre. Nous sommes vigilants. Nous avons l’obligation d’offrir à la jeunesse un avenir glorieux, » a déclaré, le porte-parole du gouvernement.

Ce sont environ 300 jeunes qui ont échangé avec Sidi Touré, Abdourhamane Cissé, Siandou Fofana, Myss Belmonde Dogo, Brice Kouassi, Epiphae Zoro et Félix Anoblé à l’occasion de cette rencontre qui s’est tenue au Palais de la culture.

Epipahne Zoro, secrétaire d’Etat au renforcement de capacité a invoqué, le sujet relatif à l’éligibilité du Président sortant, président du RHDP. Il a affirmé qu’au plan légal et juridique, Alassane Ouattara peut être candidat.

«L’affaire de candidature d’Alassane Ouattara n’est pas une affaire de rue. Alassane Ouattara ne peut pas être prisonnier d’une constitution qui n’existe plus, » a ajouté l’ancien juge de Dimbokro qui a délivré le certificat de nationalité à l’actuel Président de la République au moment où, il avait des ennuis de nationalité avec le pouvoir Aimė Henri Konan Bédié.

Au cours de cette rencontre, les membres du gouvernement ont présenté à tour à tour, la politique du gouvernement en termes d’opportunité d’insertion au niveau de leurs différents départements.

Mamadou Touré s’est félicité de la tenue de cette rencontre, parce qu’elle a permis de comprendre au mieux la préoccupation réelle des jeunes de Côte d’Ivoire. Selon lui, les jeunes de Côte d’Ivoire veulent la stabilité, la paix.

«Ils nous ont envoyé un message qui dit que tous les débats que les politiques mènent actuellement sont loin de leurs préoccupations qui sont de travailler, se former, se soigner,» a-t-il mentionné.

Le ministre Touré a assuré la jeunesse que le gouvernement reste concentré sur sa mission qui consiste à améliorer les conditions de vie des populations et offrir des opportunités d’emplois aux jeunes de Côte d’Ivoire.

Il a promis pérenniser cette rencontre d’échange et de dialogue au niveau des communes de Côte d’Ivoire exhortant les jeunes à se donner des perspectives.

En prélude à la présidentielle d’octobre prochain, Mamadou Touré a enfin invité les jeunes à combattre les forces du mal avant de demander l’opposition a venir aux débats pour présenter aux populations son programme de gouvernance.

Source: Koaci


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page