Politique

Côte d’Ivoire – Primature : une guerre de succession ou une malédiction du fauteuil ?

La nouvelle de la mort du Premier ministre Hamed Bakayoko est survenue ce mercredi 10 mars 2021 et a stupéfait plus d’un. Il rejoint ainsi son prédécesseur Amadou Gon Coulibaly quelques mois seulement après avoir été nommé.

La mort de l’ancien Premier ministre ivoirien Amadou Gon est survenue après que ce dernier a eu un malaise alors qu’il revenait fraîchement de Paris pour des semaines de soins. Cette fois, c’est son successeur Hamed Bakayoko qui est décédé après être évacué en France puis en Allemagne. Il est mort de cancer, selon le président Alassane Ouattara.

Plusieurs personnes commencent à se poser des questions sur ce qui se passe en Côte d’Ivoire avec des décès en série, de personnalités de haut rang. L’on apprend également que le tout nouveau Premier ministre Patrick Achi, nommé il y a seulement quelques jours, serait également évacué en France pour un malaise.

Les événements dramatiques que vit la Côte d’Ivoire finiront par faire croire que ce fauteuil de PM est « maudit ». Certains internautes suggèrent même qu’il faudrait supprimer le poste afin d’éviter d’autres catastrophes.

Certains observateurs se veulent plus radicaux en évoquant l’hypothèse de la lutte pour la succession du président Alassane Ouattara qui serait à la base de ces décès non moins effrayants et intrigants. Suivant cette dernière hypothèse, cela suppose qu’une guerre serait en train d’être menée autour du chef de l’Etat pour son héritage alors même que ce dernier vient de rempiler pour un nouveau mandat de cinq ans.

Cependant, il n’était pas un secret pour les ivoiriens que l’influence de Bakayoko prenait de plus en plus d’ampleur dans ce régime et que l’homme avait gravi les échelons silencieusement et sans grand tapage malgré des scandales qui sont passés par-là. Bien avant son départ pour la France, la rumeur de son empoisonnement avait soulevé bien des inquiétudes qui se sont amplifiées à l’annonce de son hospitalisation. Hamed Bakayoko a-t-il été empoisonné pour l’empêcher de devenir le choix de Ouattara pour sa succession ?

Cette question ne s’effrite pas aussitôt venue; car, même si officiellement la mort du Premier ministre est due à un cancer, les autorités ont tout fait pour susciter des zones d’ombre dans cette affaire. Cette fois encore, l’information sur l’hospitalisation en France du nouveau premier ministre Patrick Achi est toujours sans aucune communication officielle. Ces derniers événements intrigants pourraient pousser à se poser des questions sur le décès de Gon Coulibaly.

Dans un autre sens, ce dernier développement pourrait donner raison à Alassane Ouattara pour avoir brigué et obtenu un troisième mandat consécutif au nom du RHDP. Peut-être n’a-t-il pas confiance en ceux qui l’entourent ; peut-être avait-il connaissance de la guerre qui se déroule autour de lui ; peut-être voulait-il mettre de l’ordre dans sa maison avant de partir.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x