Actualité

Côte d’Ivoire: Ouattara accuse l’opposition de vouloir entraîner le pays vers la « violence et le chaos »

Hier mardi 17 novembre 2020, Alassane Ouattara a accusé l’opposition ivoirienne de vouloir conduire le pays vers le « chaos ». C’était à l’occasion d’une réunion avec ses cadres du RHDP que le président ivoirien a rendu responsable l’opposition de toutes les situations dramatiques du pays ces derniers jours.

« Nous  avons choisi  l’hôtel du golf (parlant de sa rencontre avec Bédié au Golf hôtel d’Abidjan mercredi dernier) pour tous ceux  qui se font des idées sur une transition, ils peuvent toujours rêver,  il n’y aura pas de transition en Côte d’Ivoire », a lancé Alassane Ouattara. Il poursuit en indiquant que « l’opposition a voulu nous entraîner vers la violence et le chaos ».

Par la même occasion, le chef de l’Etat a également rejeté fermement l’idée d’une transition soutenue par l’opposition. «Tout le monde savait que l’élection présidentielle devait avoir lieu le 31 octobre 2020 et ce,  depuis 2016. Donc,  tout d’un coup, d’où vient l’idée de transition ? Trois ans avant on sait qu’il y une élection. On s’assoit dans son salon et puis on dit, on veut une transition », a laissé entendre M. Ouattara.

Pour le petit rappel, cette déclaration du chef d’Etat ivoirien a eu lieu mardi lors du conseil politique de son parti, le RHDP. Alors que le président Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié avaient eu une première réunion qui a semblé « briser la glace ». Ces déclarations du chef de l’Etat pourraient bien relancer le bras de fer entre pouvoir et opposition.

Par ailleurs, suite à cette sortie musclée du président Alassane Ouattara, le chef de file de l’opposition, Henri Konan Bédié, et ses alliés ont annoncé un conclave prévu pour le vendredi 20 novembre prochain.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page