Politique

Côte d’Ivoire : l’opposant Albert Mabri Toikeusse de retour à Abidjan

La situation s’est décantée pour les opposants politiques qui étaient dans les mailles de la justice ivoirienne. Après la libération de Pascal Affi N’Guessan, Albert Mabri Toikeusse, président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) a regagné Abidjan après deux mois d’exil.

Le Président de l’UDPCI, Dr. Albert Toikeusse Mabri est rentré à Abidjan samedi après deux mois d’exil suite à la crise post-électorale qui a surgi du scrutin Président 31 octobre 2020. Selon une source proche de l’UDPCI, l’opposant politique est rentré en fin de matinée avec sa femme par avion. M. Mabri s’est retrouvé à sa résidence avec les cadres de son parti.

Rappelons que c’est à partie du 6 novembre que la panique a gagné certains membres de l’opposition ivoirienne. Le procureur Adou Richard a annoncé que M. Albert Toikeusse Mabri et Pascal Affi N’Guessan, membres de l’ancienne Conseil national de transition (CNT), sont « activement recherchés » pour complot contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire national. Cet organe de transition formé par l’opposition ivoirienne, visait à contester la réélection d’Alassane Ouattara vainqueur à la présidentielle du 31 octobre 2020.

M. Affi N’Guessan a été arrêté dans la nuit du 6 novembre pour mise en danger de la sécurité de l’Etat et libéré sur parole le 30 décembre. Quant à Mabri Toikeusse, il est rentré de son exil sachant qu’il ne court plus de danger, car le dialogue entre le régime en place et opposition est entrain d’apaiser la tension sociopolitique.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page