Politique

Côte d’Ivoire : « Le nom de Soro va sortir dans l’attaque de Kafolo », prévient Mamadou Traoré

Une attaque s’est produite dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 mars 2021, à Kafolo et à Téhini. Sur un ton d’ironie, El Hadj Mamadou Traoré, cadre de Générations et peuples solidaires (GPS), a déclaré que son leader, Guillaume Kigbafori Soro, pourrait être indexé dans cette attaque.

« Nouvelle attaque terroriste de Kafolo. Walahi le nom de Guillaume Soro, le bouc émissaire principal du Restaurant, va sortir dedans. Ecrivez ça. Ta femme t’a trompé, c’est Guillaume Soro. Tu as trompé ta femme, c’est Guillaume Soro. Yako Guillaume Soro. Paix aux âmes des soldats ivoiriens tués », a écrit El Hadj Mamadou Traoré, sur sa page Facebook, ce lundi 29 mars 2021.

Les dires du proche de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, ne sont pas fortuits. En effet, après l’attaque de Kafolo survenue le 10 juin 2020, le président du Congrès panafricain pour le Renouveau (CPR), proche du RHDP, Major Doumbia, a accusé en des termes voilés, Guillaume Soro d’être le cerveau de ces attaques dans l’extrême nord de la Côte d’Ivoire.

« Ceci n’est pas une attaque terroriste, c’est une attaque venant de l’individu que tout le monde connait », a fait savoir Major Doumbia dans une publication le vendredi 12 juin 2020, sur les réseaux sociaux. « L’objectif c’est de prendre des villes du nord du pays et en faire des bastions à partir desquels, il pourra équilibrer les rapports et imposer des discussions concernant son sort politique, puisqu’il sait qu’avec ses ennuis judiciaires, désormais il est disqualifié et grillé sur le plan politique », a affirmé l’universitaire.

Notons que selon le site d’informations Abidjan.net qui cite une source sécuritaire : « Le bilan provisoire à Kafolo fait état de deux terroristes abattus et de plusieurs matériels saisis dont deux fusils AK 47 saisis ». Ajoutant que « la même source précise qu’un militaire a été légèrement blessé ». Et que « d’autres sources sécuritaires indiquent deux décès du côté de l’armée ivoirienne à Kafolo ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x