Lifestyle

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro adresse un message émouvant à Aïcha Koné

En dehors d’être un fervent politicien, Guillaume Soro est également un mélomane. Il est notamment fan de la musique de la diva de la musique ivoirienne Aïcha Koné. L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 janvier 2021, a laissé un message d’admiration à l’artiste concernant son nouveau morceau en date, intitulé « Mon beau pays ».

Dans sa dernière œuvre titrée  »Mon beau pays », Aïcha Koné a touché un point sensible chez Guillaume Soro. Celle qui dit ne plus « reconnaître son beau pays », a survolé les affres de la crise sociopolitique de 2020. Dans la chanson où elle a estimé que la « vérité finira par triompher », la diva ivoirienne a mentionné le nom du leader du mouvement Générations et peuples solidaires (GPS) ainsi que ceux de ses deux parents. Une attention qui n’a pas manqué de toucher le politicien.

« À ma chère bien aimée tantie Aïcha Koné Mama Africa, ma chère bienaimée tantie Aicha Kone . C’est avec un agréable plaisir que j’ai écouté ta dernière chanson « Mon beau Pays » dans laquelle tu as bien aimablement évoqué le souvenir ému de feu mon père Clément et feue ma mère Minata. Déjà longtemps qu’ils nous ont quittés hélas et de là-haut doivent être certainement attristés de voir trois de leurs fils (Guillaume en exil, Simon et Rigobert en prison) dans la tourmente politique », a déclaré Guillaume Soro.

« Ta limpide et doucereuse voix a traversé mon âme et a parlé à mon cœur! Me voici ému surtout en cette période si pénible et difficile pour le peuple ivoirien », a-t-il ajouté. L’exilé politique a également fait un lien entre la sortie musicale d’Aïcha Koné et la situation politique de la Côte d’Ivoire. Il a indiqué : « au moment où la scène politique de notre pays semble avoir véritablement tourné le dos aux valeurs humaines et de paix, ce message est, pour moi et mes compagnons de Générations et Peuples Solidaires (GPS), un réconfort inestimable. »

« Nous retrouvons dans tes conseils, la précieuse marque d’affection d’une mère attentive aux souffrances de ses enfants. Au-delà, je reconnais dans ta démarche empreinte de sagesse, la marque du père fondateur de la Côte d’Ivoire, feu le Président Félix Houphouet-Boigny dont tu fus une des artistes adorée », a poursuivi Guillaume Soro. Il souhaite à la Diva Aïcha Koné, la protection de Dieu ainsi que la récompense de ses bienfaits.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page