Politique

Côte d’Ivoire : ce que pense Soro du combat mené pour Ouattara

L’ancien chef rebelle en Côte d’Ivoire Guillaume Soro serait dans le grand des regrets après avoir aidé Alassane Ouattara à évincer Laurent Gbagbo et à prendre le pouvoir. Selon un de ses proches, Soro « regrette d’avoir mené le combat pour quelqu’un qui ne le méritait pas ».

Mamadou Traoré, un cadre du mouvement Génération et peuples solidaires (GPS) et proche de Guillaume Soro, a indiqué que l’ancien président de l’Assemblée nationale était dans un grand regret depuis son exile. « Il regrette que ce soit lui aujourd’hui qui soit la victime de celui qui était hier la victime d’injustices et de traques liées à ses ambitions présidentielles. Aujourd’hui, c’est lui Guillaume Soro qui est traqué par celui pour qui il a gâté son nom dans cette affaire de rébellion », a indiqué Traoré.

L’homme politique proche de l’ex chef rebelle, poursuit en expliquant que c’est ce regret qui fait que Guillaume Soro « ne cesse de demander pardon aux ivoiriens qui ont souffert de son action. Il croyait mener le bon combat. Le combat pour la mise en place d’une Côte d’Ivoire réellement démocratique avec, en prime, un Etat de droit. Le combat pour l’ouverture, sans exclusion, de l’accès à la magistrature suprême pour tous ».

« Il ne faut jamais prendre le pouvoir et le donner à quelqu’un d’autre. Tôt ou tard, ce dernier se retournera contre toi. C’est ce qui est arrivé aujourd’hui à Guillaume Soro. C’est également ce qui est arrivé aux jeunes gens qui ont donné le pouvoir au Général Guei en Décembre 99. Belle leçon de vie pour nous autres », a indiqué Mamadou Traoré.

Ivoirweb

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x