Politique

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara veut négocier avec Guillaume Soro (révélations)

Le président Alassane Ouattara après l’élection présidentielle a passé par tous les moyens pour faire taire certains membres de l’opposition ivoirienne notamment Henri Konan Bédié et Affi Pascal N’Guessan. Mais en ce qui concerne, son ancien fils rebelle Guillaume Soro le courant ne passe plus, alors que selon les révélations, le président serait en train de chercher à négocier avec lui afin de préserver un climat apaisé.

Alassane Ouattara serait dans une posture de négociation avec l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro. Selon les informations, il est conseillé au président Alassane Ouattara de faire tout possible pour apaiser également Guillaume Kigbafori Soro, qui depuis la contestation de son troisième mandat reste toujours sur sa position.

« Le Président ivoirien, pressé par certains milieux politiques et certains chefs d’États étrangers, lui ont conseillé de conclure une paix des braves avec Guillaume Soro. Ils estiment qu’Alassane Ouattara a déjà braqué l’élection présidentielle, qu’il avait remporté le butin et qu’il ne servait plus à rien de continuer dans la voix de la confrontation. Ils ajoutèrent que même s’il avait apaisé ses relations avec Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, cela ne suffirait pas à lui garantir la tranquillité et la stabilité. Il fallait qu’il aille plus loin, en tendant la main à Soro. Certains lui ont gentiment expliqué qu’à son âge, mener un combat contre « son fils » ne pourrait à la longue que le desservir. Selon eux, s’il avait pu apaiser ses relations avec Gbagbo et Bédié, ses ennemis mortels d’antan, ce n’est vraiment pas avec Guillaume Soro, qu’il ne pourrait pas trouver un terrain d’entente », a révélé Chris Yapi.

Alassane Ouattara pourrait-il trouver ce terrain d’attente avec l’ancien député, par ailleurs président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro ? La question reste posée, puisque depuis son exil, Guillaume Kigbafori Soro clame haut et fort la non reconnaissant de l’élection du président Alassane Ouattara lors du scrutin présidentiel du 31 octobre dernier.

Aujourd’hui, il est clair que le divorce est consommé. L’ancien fils rebelle Guillaume Kigbafori Soro, malgré le respect qu’il doit à son mentor Alassane Ouattara ne lui donne aucune crédibilité. A cet effet, il lui serait difficile selon certains observateurs de trouver un terrain d’entente avec Guillaume Soro.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x