ActualitéSociété

CÔTE D’IVOIRE: ALASSANE OUATTARA N’EST PAS UN DICTATUREUR

ALEXIS DIETH: “LA CÔTE D’IVOIRE D’ALASSANE OUATTARA N’EST PAS UNE DICTATURE”

Cet article est une opinion libre d’Alexis Dieth, Docteur en philosophie.

La Côte d’Ivoire d’Alassane Ouattara n’est ni un État de non-droit, ni une dictature, un Etat barbare d’escadrons de la mort et de pelotons d’exécution. C’est une démocratie pluraliste substantielle respectueuse des droits de l’homme.

Ainsi jugent la raison, l’entendement, l’imagination et le bon sens selon le principe de réalité. Si la Côte d’Ivoire d’Alassane Ouattara était un État de non-droit et une dictature hitlérienne, une dictature brutale d’escadrons de la mort et de pelotons d’exécution, les acteurs politiques ci-dessous, vu la gravité de leurs infractions en matière d’atteinte à la stabilité et à l’autorité de l’état, auraient été traqués sans ménagement, mis aux arrêts manu militari sans exclusive, jugés sommairement et livrés sans autre forme de procès aux balles des pelotons d’exécution.

Au mieux, ils auraient été condamnés sans appel à la prison à perpétuité et conduit en prison sous les crachats, les coups et les jets de pierre des foules déchaînées ivres de vengeance. Quant aux fuyards, ils auraient été réduits au silence par les balles des sicaires, des tueurs à gage envoyés à leurs trousses par delà les frontières. La Côte d’Ivoire d’Alassane Ouattara l’antinomie radicale de la Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo entre 2000 et 2010 et de celle de Henri Konan Bédié entre 1995 et 1999 n’est donc pas une dictature.

Elle est bien une démocratie respectueuse des droits de l’homme. Les délires des oligarques ci-dessous qui estiment arbitrairement être en butte aux attaques d’une dictature sont des projections psychiques de schizophrènes déconnectés du réel

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page