ActualitéPolitique

Bédié propose à Ouattara d’inclure Soro dans le dialogue national

Plusieurs mois se sont écoulés depuis que l’ancien Premier ministre ivoirien Guillaume Soro est devenu un exilé politique. En effet, autrefois proche de l’actuel président Alassane Ouattara, l’homme politique est recherché en Côte d’Ivoire, par les autorités après avoir été accusé de corruption et de déstabilisation du pays, tout en faisant l’objet d’un mandat d’arrêt lancé le 23 décembre 2020, pour « tentative d’atteinte à l’autorité de l’État et à l’intégrité du territoire national ».

Il a demandé l’ouverture d’un dialogue inclusif

La situation est restée la même jusqu’à l’arrivée de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. Dans une démarche de dialogue et de réconciliation politique, ce dernier avait plaidé, le 27 juillet 2021, pour la libération de 110 prisonniers. Dans ce sillage, le président du parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africainHenri Konan Bédié, a demandé au président ivoirien, dans une lettre envoyée le mercredi 4 août 2021, d’ouvrir un dialogue inclusif dans le pays. Dans sa missive, il a suggéré que des discussions soient menées entre les trois grands acteurs politiques de la Côte d’Ivoire. Cela, en incluant dans le dialogue « tous les acteurs politiques significatifs » notamment Guillaume Soro.

Henri Konan Bédié a par ailleurs demandé au chef de l’Etat ivoirien de se saisir du « leadership du processus de réconciliation nationale ». Pour lui, cela passe par la « libération générale des prisonniers des crises sociales ». Toujours dans sa missive, l’ancien président a pensé aux victimes des violences en évoquant un système de « justice et de réparation ».LNT

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x