ActualitéFocus

“Au temps de Gbagbo tout était permis, j’avais une trentaine d’hommes armés”

Ce vendredi 13 août 2021, le riche homme d’affaires Al Moustapha était sur le plateau de la NCI pour participer à l’émission la télé d’ici vacances.

En effet, au cours de cette émission, Al Moustapha a fait quelques révélations sur une vieille affaire qu’il l’avait opposé à un haut responsable de la douane sous le régime de Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien. D’après Al Moustapha qui est aujourd’hui le président de la COECI (Collectif des opérateurs Economiques de la Côte d’Ivoire), ce responsable de la douane avec qui il a eu quelques problèmes lui a confisqué sa voiture.

Cependant, Al Moustapha n’était pas seulement un riche homme d’affaire, il bénéficiait aussi de quelques privilèges pour avoir été la première personne à créer un mouvement pour la cause du Woody de Mama.

Dans ses déclarations, le président du COECI a révélé qu’il avait un budget de plus de 200 millions FCFA et une trentaine d’homme armés sous ses ordres. Ce sont ces hommes qui lui ont permis de récupérer sa voiture confisquée.

Al Moustapha déclare : « Le régime Gbagbo, tout était permis. En ce moment, j’étais leader patriotique. J’avais une vingtaine, trentaine d’hommes armés avec moi. Le patron de la douane en ce moment qui loue ma voiture, et après qui refuse de donner. Je passe par tous les moyens il dit qu’il ne me donne pas. Je suis passé par tous les moyens. J’ai même informé le Président d’alors, Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé qui était l’un de nos leaders. Il a utilisé la voiture et après il s’est rendu compte que ce n’était pas dédouané. J’ai informé tout le monde et donc il fallait que je passe à l’action ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
x