ActualitéSociété

APRÈS LA LEVÉE DU BLOCUS AUTOUR DE LA RÉSIDENCE D’AFFI N’GUESSAN , SON ÉPOUSE FAIT DES CONFIDENCES

ANGELINE KILI , ÉPOUSE DU PRÉSIDENT AFFI N’GUESSAN :« Je retrouve au moins la liberté de circuler, d’aller et de venir chez moi, je pense que c’est déjà bon. Ça a été des moments assez insolites parce que je ne comprenais pas. Je ne comprenais pas pourquoi le mardi 3 novembre, à 14 h, la GENDARMERIE est venue chez moi, elle a bloqué la RÉSIDENCE et m’a empêchée de sortir jusqu’à ce jour.

On ne m’a pas donné d’explications, je ne sais pas pourquoi nous avons été l’objet de ce BLOCUS. Nous étions SIX personnes à subir le BLOCUS qu’on ne nous a jamais expliqué .Aucun DOCUMENT OFFICIEL ne m’a été présenté . Aucune AUTORITÉ ne m’a appelée pour me dire les raisons, rien.

Je n’ai pas eu d’explications. Je n’ai fait que constater la présence des GENDARMES chez moi à l’extérieur comme à l’intérieur. Ils sont arrivés mardi et le jeudi 5 novembre à 6 h du matin. Ils sont rentrés de force et ils ont procédé à une FOUILLE de toute la maison. (…)

J’étais COUCHÉE et ils m’ont trouvée dans ma CHAMBRE qu’ils ont fouillée sans me donner d’explications. Je leur ai demandé ce qu’ils recherchaient, mais je n’ai pas eu de réponse La situation de mon MARI me préoccupe parce que ça fait DEUX SEMAINES qu’il est dans leurs MAINS. Je ne sais pas ce qu’il MANGE, je ne sais pas s’il CHANGE ses VÊTEMENTS. Ce qui me préoccupe le plus c’est sa SANTÉ. Il est détenu sans avoir sur lui ses MÉDICAMENTS , mais je n’ai pas la possibilité de les lui REMETTRE »

(Actu24)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page