Actualité

Affoussiata Bamba à Ouattara depuis Paris : « l’heure des discours est finie, nous allons libérer notre pays »

L’opposition ivoirienne a manifesté le15 août 2020 en France contre le 3e mandat de Ouattara. Extrait de la déclaration d’Affoussiata Bamba.

Extrait de la déclaration d’Affoussiata Bamba-Lamine lors de la manifestation de l’opposition ivoirienne en France.

« Vaillant peuple de Côte d’Ivoire, ivoirien du nord, ivoirien du sud, ivoirien de l’ouest, ivoirien de l’est, ivoirien du centre, je vous salue. Parce que moi je suis bété, je suis baoulé, je suis guéré, je suis agni, je suis sénoufo, je suis odiénéka, je suis koyaka, je suis ébrié… Moi je suis la Côte d’Ivoire.

Oui c’est cela la Côte d’Ivoire. Fiers ivoiriens le pays nous appelle et vous devez répondre présents…En face de moi, je vois une Côte d’Ivoire unie et rassemblée. Merci pour cette mobilisation. C’est la Côte d’Ivoire qui gagne. L’heure des discours est finie, je suis là pour dire de rester mobiliser. Nous allons libérer notre pays. Car c’est cela qu’il s’agit.

Aujourd’hui le président Alassane Ouattara a bafoué l’honneur et la gloire de notre pays. Il a oublié que nous sommes à une autre époque. Nous sommes lourd à bouger comme l’éléphant. Mais quand nous nous levons, nous sommes redoutables.

Et c’est ce que nous allons montrer à Alassane. Depuis le jeudi 13, il y a des marches de protestations en Côte d’Ivoire et à l’étranger. Tout ça pour dire non au 3ème mandat d’Alassane Ouattara. La communauté internationale sait que les ivoiriens n’en veulent pas. C’est illégal. Et le fait qu’il revienne sur sa décision de se présenter à l’élection présidentielle d’octobre prochain est une haute trahison. Moralement ce n’est pas acceptable.

Implicitement, il n’a jamais voulu quitter le pouvoir. Voyez-vous que le vice-président n’est plus élu, il est plutôt nommé. En pleine crise sanitaire de la covid 19, ils ont fait une modification d’un article de la constitution sur cette question… Nous ne voulons pas de ce 3ème mandat. Et le peuple souverain se mettra devant lui pour le lui empêcher.

Alassane Ouattara nous a montré par une autre ruse qu’il voulait être le seul candidat à la prochaine élection présidentielle. Il refuse de libérer les prisonniers politiques et empêche certaines personnalités politiques de se présenter.

Le GPS de Guillaume Soro paie le prix à l’instar du président Laurent Gbagbo… On donne 20 ans au président Guillaume K Soro, 20 ans au président Laurent Gbagbo, 20 ans à mon frère Charles Blé Goudé, 20 ans à la première dame Simone Ehivet Gbagbo, 20 ans au maire Akossi Bendjo, tous sont condamnés à 20 ans, tous sont en exil et lui tranquillement, il avance…. Trop c’est trop Alassane doit libérer la Côte d’Ivoire ».

SOURCE: Yeclo

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page